Article

Hauts-de-France : une délégation dynamique !

par Bruno Contestin
Vous aimez cette page ?

Au carrefour de l’Europe, la région des Hauts-de-France est une région attractive et innovante qui abrite une délégation AFJE à son image. La journée nationale de l’AFJE, qui réunit l’ensemble des administrateurs et des délégués régionaux, s’est d’ailleurs tenue à Lille cette année. Grâce à l’implication de tous ses membres, la délégation des Hauts-de-France est aujourd’hui devenue un acteur incontournable du paysage juridique régional. Son développement lui a permis de se hisser au premier rang des régions en termes d’adhérents, après l’Île-de-France. 

Par Bruno Contestin 

La délégation des Hauts-de-France fait feu de tout bois pour faire rayonner l’AFJE et la profession de juriste d’entreprise dans sa région ! Par cela, elle peut compter sur l’investissement sans faille des 12 membres du bureau régional qui représentent tous les secteurs d’activité de la région. De nombreux juristes d’entreprise ont rejoint la délégation, séduits par son dynamisme et la diversité des évènements organisés chaque mois, comme par exemple le droit comme arme économique en partenariat avec le Medef. Les ateliers et conférences côtoient volontiers les rencontres conviviales et même sportives ! Des adhérents ont ainsi porté brillamment les couleurs de l’AFJE lors de la fameuse course de la Braderie de Lille en septembre dernier. 

ACTEUR ET MOTEUR DE LA COMMUNAUTÉ JURIDIQUE 

En outre, la délégation des Hauts-de-France œuvre activement à la construction d’une grande communauté du droit. Elle a notamment rejoint Lille Place Juridique, ce qui a permis le rapprochement des professions du droit mais aussi du chiffre : avocats, notaires, huissiers de justice, experts-comptables, doyens de facultés de droit et présidents de tribunaux. Ces professionnels se retrouvent régulièrement pour échanger sur leurs actualités respectives et organiser des manifestations communes. C’est dans ce contexte que la délégation des Hautsde-France a été à l’initiative en 2018 des Grands Prix de l’Innovation et de la Performance des Professionnels du Droit et du Chiffre qui a réuni plus de 400 personnes. Pour la première fois en France, toutes ces professions étaient rassemblées pour auditionner et récompenser les initiatives et pratiques innovantes au sein des cabinets, études et facultés de droit. Forts de cette réussite relayée dans la presse, la délégation des Hauts-de-France et l’ensemble des Ordres ont souhaité réitérer cette expérience cette année en plaçant ces Grands Prix sous le signe de la jeunesse. L’objectif était de "challenger" les étudiants en fin de cycle ainsi que les stagiaires en entreprise et cabinet sur leur vision prospective de la profession. L’engouement des jeunes juristes a été au rendez-vous puisqu’ils ont été nombreux à avoir présenté leur candidature. La délégation Hauts-de-France s’attache d’ailleurs à développer sa présence au sein des universités. Très investis dans l’apprentissage et la formation, plusieurs membres dispensent aussi des cours afin de partager leur expérience et expertise et préparer les juristes de demain. Un Comité des Jeunes Juristes (CJ²) a également été mis en place. Il organise notamment des job datings permettant d’accompagner les jeunes dans le cadre de leur insertion professionnelle. Les directions juridiques de la région participent également chaque année au "Droit en action" en confiant à des étudiants en M2 un cas pratique à résoudre et à présenter ensuite en entreprise. UN 

RAYONNEMENT PAR-DELÀ LES FRONTIÈRES ! 

Cette année aura également été marquée par l’organisation d’une rencontre entre juristes français et belges. L’objectif est d’échanger sur les évolutions de la profession des deux côtés de la frontière. Les débats ont mis en lumière la nécessité de coopérer et d’avancer sur le statut du juriste français, leurs homologues belges bénéficiant déjà du legal privilege. La dynamique initiée se poursuivra par l’organisation d’une conférence transfrontalière à Lille avec tous les représentants des professions du droit (avocats, notaires, huissiers, présidents des tribunaux) le 2 avril 2020.