Article

Le lien entre l’IJE et l’AFJE est très fort

par Carine Guicheteau
Vous aimez cette page ?

L'Institut des juristes d'entreprise (IJE), fondé par la loi belge du 1er mars 2000, est très proche de l’AFJE et notamment de sa délégation Hauts-de-France, proximité géographique oblige. Le point avec Anne De Wolf, directeur général de l’IJE.

Quels sont les objectifs de l’IJE ? L’IJE est l'organisation professionnelle des juristes d'entreprise belges où le titre de juriste d'entreprise est légalement protégé et peut uniquement être porté par les membres de l’IJE. Nos objectifs sont clairs et ambitieux : préparer l’IJE au monde numérique et aux nouveaux défis auxquels le juriste d’entreprise sera confronté dans le futur. Ces défis sont nombreux : de la gestion des risques juridiques, toujours plus nombreux et importants, à l’adaptation aux nouvelles tendances (ex. : l’économie participative, collaborative et circulaire), en passant par les évolutions technologiques. Un juriste qui ne s’adapte pas est condamné. En pratique, ces défis ont un impact non négligeable sur l’organisation du département juridique. La technologie et l’automatisation domineront. Le juriste de demain devra posséder une connaissance technique suffisante lui permettant de faire des recherches utiles dans les big data juridiques et avoir un outil performant à cette fin. La numérisation et les autres tendances actuelles ont comme conséquence que le spectre de fournisseurs pour le département juridique s’élargit : avocats, mais aussi L'Institut des juristes d'entreprise (IJE), fondé par la loi belge du 1er mars 2000, est très proche de l’AFJE et notamment de sa délégation Hauts-de-France, proximité géographique oblige. Le point avec Anne De Wolf, directeur général de l’IJE. dossier Le lien entre l’IJE et l’AFJE est très fort comptables, groupes de services, ou encore entreprises spécialisées en IT. Tout ceci implique que le cadre déontologique s’amplifie de plus en plus. La déontologie est la base de notre profession. C’est la fondation de notre indépendance intellectuelle. L’indépendance du juriste d’entreprise est cruciale pour le résultat économique de l’entreprise et sa gestion éthique. La Belgique est d’ailleurs l’un des rares pays européens à protéger légalement la confidentialité et l’indépendance intellectuelle du juriste d’entreprise. Les défis du juriste d’entreprise et de l’IJE sont multiples, mais nous sommes prêts ! Quels sont vos liens avec l’AFJE ? L’IJE apporte son soutien à l’AFJE qui aimerait disposer de cette même reconnaissance légale de la profession de juriste d’entreprise et de la confidentialité de leurs avis. L’IJE a ainsi obtenu de plusieurs cabinets d’avocats une déclaration dans laquelle ils confirment qu’ils soutiennent la demande légitime de l’AFJE visant à obtenir la reconnaissance légale de la profession du juriste d’entreprise, soumise à une déontologie et dont les membres seraient tenus par une discrétion professionnelle. Tous les cabinets d’avocats ayant signé cette déclaration estiment que la confidentialité, est indispensable pour que le juriste d’entreprise puisse totalement cerner les enjeux juridiques qui lui sont soumis, conseiller adéquatement son entreprise et dès lors collaborer efficacement avec l’avocat. Le lien entre l’IJE et l’AFJE est très fort. Les deux associations, membres d’In-house Counsel Worldwide (ICW), se réunissent régulièrement. Cette année, elles organiseront à Paris du 24 au 25 octobre le In-house Counsel World Summit. L’IJE souhaite ainsi marquer son empreinte au niveau international. Par ailleurs, la délégation Hauts-de-France de l’AFJE et l’IJE co-organiseront, début 2017, une formation sur le thème des données à caractère personnel.