Article

Les délégations font feu de tout bois !

par Carine Guicheteau
Vous aimez cette page ?

Les délégations régionales de l’AFJE préparent la sortie de crise ! Elles redoublent d’efforts pour garder le contact avec leurs adhérents, maintenir l’offre et sa qualité et séduire les étudiants.

Pouvez-vous nous présenter votre région et votre délégation ? 

Anne Prunevieille (AP) : notre délégation s’étend sur l’Auvergne mais aussi la Corrèze et la HauteVienne, c’est pourquoi nous aimerions la rebaptiser Auvergne Limousin. Notre région, agricole et industrielle, est assez dynamique grâce à un tissu important de TPE et PME mais qui, bien souvent, n’ont pas de juristes. Elle abrite également des jeunes pousses de la French Tech, de nombreux laboratoires pharmaceutiques, sans oublier quelques fleurons de l’industrie française comme Limagrain et Michelin ; d’ailleurs 70 % des adhérents de la délégation sont employés par ces deux entreprises. Le bureau est exclusivement féminin : chacune ses prérogatives mais nous organisons les événements à six mains

L’animation de votre délégation a-t-elle souffert des restrictions liées à la crise sanitaire ?

AP : notre délégation était un peu en sommeil jusqu’à la fin de l’année 2020. L’objectif est de la relancer. Pour ce faire, nous misons sur le café des juristes, un rendez-vous mensuel organisé tous les 4es vendredis du mois. L’objectif est de créer du lien et de la cohésion entre adhérents, de partager des bonnes pratiques. Nous avons déjà abordé des thèmes comme l’avocat en entreprise, la confidentialité des avis juridiques ou encore les outils à destination des juristes. Nous allons également mettre en place des ateliers mensuels avec des sachants mais aussi des workshops. Nous sommes en train de construire l’agenda du 2nd semestre. Nous avons dans l’idée par exemple de monter un atelier sur l’arbitrage.

Menez-vous des actions spécifiques auprès des étudiants ?

AP : nous sommes en train de réactiver le partenariat avec l’École de droit Clermont Auvergne. Une convention partenariale est en cours de signature. Elle poursuit quatre objectifs : valoriser le métier de juriste d’entreprise ; organiser des speed datings pour faciliter l’accès aux stages et à l’emploi ; parrainer des étudiants qui ont besoin de soutien et d’un réseau ; proposer aux étudiants du master Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE) de nous produire une veille juridique mensuelle et leur ouvrir les portes de nos événements.

Une satisfaction ?

AP : s’investir pour les juristes de ma région, pour leur apporter une offre d’événements de qualité, pour les fédérer, pour pouvoir échanger entre pairs vaut la peine. La proximité est primordiale en région. Créer du lien, faire corps… Notre profession gagnera à être unifiée. Nous sommes plus forts ensemble.